PKRK
home / CCV / Écouter /
PKRK

En passant par la Lorraine, on rencontre aussi de bons groupes de rock. Confirmés ou non, amateurs ou pros, ils démontrent avec force que le rock est plus qu'une musique : un moyen d'expression et une culture à part entière. Par les temps de crise qui cour(en)t, on n'hésite pas à s'en servir. D'ailleurs, il ne s'use jamais, malgré ce que prétendent certaines mauvaises langues mal intentionnées, mal informées, et conservatrices. Je ne mettrai pas dans ce panier les amateurs de techno qui ont du mal à piger que ce style - quoique révolutionnaire en termes de musique, de technique et fonctionnement, bien qu'instrumental la plupart du temps - est tout bonnement du rock (je n'ose jamais mettre un grand "r"...). Nous en reparlerons/débattrons dans les mois qui viennent, là n'étant pas le sujet de ce numéro du SOLEIL.

"Punk Rock Messin"

Après ELENDIL, groupe de rap originaire de Longwy que vous avez pu découvrir dans le numéro précédent, voici PKRK, de Metz. Ce groupe punk a fêté ses dix ans l'année passée, presque un record de longévité pour une formation de ce type (le slogan phare du mouvement punk, c'était bien "No future !", non ?). pkrklogo.jpgPas encore ado, à dix ans. Juste assez d'envies, juste assez effronté. Si le style a évolué - en même temps que la formation -, on retrouve toujours la même énergie, canalisée différemment, la même rage de dire, le même désir d'interpeller le voisin. En attendant de les voir sur scène-près-d'chez-vous (ou ailleurs, évidemment), allez, on vous les présente, les PK !
(ou PKRK vu par Vincen)

Racines, Face & Profil

"PKRK a vu le jour alors que les années 80 ne produisaient rien de très bon, il faut bien l'avouer. Voilà donc nos trois orphelins - quand même beaux - lâchés dans la nature. Ils hésitent longtemps entre l'aménagement d'un club de bowling pour manchots et le rock'n'roll. Finalement, ils optent spontanément pour les longs après-midi de discussions au troquet de la place. Un premier projet de galette vient heurter leurs précieux neurones un beau matin de l'an 89. "Pourquoi pas ? Les Rolling Stones, y z'ont fait pareil. Moi j'dis, pourquoi pas nous ?"."

pkvinc.jpg"Et hop ! "Poussez Fort", the first one. Alors là, on peut dire que la belle vie commence vraiment ; les rades du fond d'la zone, les concerts mal payés - voire pas du tout - et parfois, une jolie fille. Le groupe alors, presque autonome, n'hésite pas à louer une camionnette pour les déplacements hors du canton plutôt que la R4 à Bob pasqu'elle fuit. Quelques bonnes premières parties (Parabellum, Les Shériff, MC4...) réveillent un peu l'attention des branchés du genre, c'qui amène le combo à sortir un peu des coteaux de Moselle, le Grand Est."

"Réunissant la somme et l'énergie nécessaires, ces lascars - qui viennent de grossir leurs rangs d'un deuxième gratouilleux - enregistrent contre l'avis de la Mairie et de Géraldine, leur deuxième prod'. "Atchoum", un disque avec une reprise du groupe d'Arthur Rimbaud, et puis le solo d'Inspecteur Gadget sur une autre chanson, et encore plein de bonnes idées valab's. Cette fois, c'est l'apothéose ; une tournée en Allemagne, plein de gigs de ci, de là, de ré, et d'ailleurs. Parfois, on peut les voir à la télé quand RTL9 a une coupure de câble vers 4 heures du mat' en interlude. On peut dire que ç'a été un sacré bordel avec les changements de personnel. Ceux qu'il a fallu virer pasqu'ils devenaient alcoolos, et ceux qui flanchaient à cause de la pression. Ç'a pas été du clafoutis à tous les repas. Enfin bon, j'vous passe les détails. C'est alors qu'avec un peu de blé en poche, ils vont toquer à la porte d'un p'tit bonhomme qui faisait le son de nos feux et vénérés Parabellum."

pkvcr.jpg"Après quelques tequilas dynamites, ils se mettent d'accord sur le prix, et enregistrent "Situation Critik". Cet album, comme les précédents, est affranchi par le label Combat Rock. On change pas une équipe comme de chemise. Chapelet de concerts, l'épopée continue. Les bons et les moins bons souvenirs s'entassent et personne ne s'en lasse (putain, je m'aime !). Entrant dans leur neuvième année consécutive, une pause s'impose ; un bref regard distancié sur un passé riche plonge le groupe dans un long recueillement. Cinq bonnes minutes de réflexion et le gang reprend aussitôt le chemin du rade. "Quand même, dix ans, c'est pas tous les jours !", qu'ils se disent tous, intérieurement. "Faut faire un truc." "Si on faisait un pogo braque!", lance je sais plus qui. "Pourquoi pas !", que lâchent les autres d'une voix."
"Et paf, quelques riffs, deux-trois chansons-gifles, et l'affaire est dans le CD. Ah, si la vie était aussi simple. Caps décide de partir prétendant qu'il ne supporte plus les assauts sexuels systématiques de Vincen, le chanteur. C'est JK qui vient le remplacer à la basse, accompagnant ainsi Didier, qui, lui, fait de la batterie, et Richard, guitariste émérite qui ne rechigne jamais devant un bon chili."
Vincen, 1997
Biographie

Empreintes & Traces

1987 Juillet : Vincent (chant, guitare) et Caps (basse) forment PKRK avec Le P'tit Rocky (batterie), bientôt remplacé par Laurent.
1988 15 janvier : 1er concert du trio à Yutz, en banlieue de Thionville. Concerts dans la région. Automne : sortie d'un split-45 tours avec Gégène & les N : "Made In Anarchya".
1989 Tournées, concerts - dont les premières parties de Parabellum, Klasse Kriminale, de Mega City 4 et des Porte-Mentaux.
1990 Eté : enregistrement au studio Amper, à Clouange, du 1e album, "Poussez Fort", qui sort en vinyle sur le label de Capsule, Combat Rock. Laurent part jouer avec Klasse Kriminale (il fondera bientôt Skaferlatine). Septembre : Fredo remplace Laurent.
1991 Début d'année : Gégène & les N splittent, et leur guitariste, Derf (ex-No Class) rejoint le trio. Tournée en Allemagne avec Red London et Red Alert. On dénombre une trentaine de concerts, certains avec les Toy Dollz, La Souris Déglinguée, les Cadavres, The Sect, les Garçons Bouchers, Washington Dead Cats, les Sheriff. Mai : Enregistrement du 2e album, "Atchoum", au studio Dakota, à Metz. Sortie, toujours sur Combat Rock, en août.
1992 Une trentaine de concerts dont les premières parties des Wampas et des Happy Drivers. Diffusion des clips FR3 ("Pas Fait pour Durer") et RTL Télévision ("Tant que Tu vis ton Trip").
1993 Janvier : Derf quitte PKRK, remplacé en février par Richard. Série de concerts avec les Rats, les Cadavres, les Happy Drivers. Mai : Fredo part, remplacé par Did, ancien complice de Richard. Tournée en Allemagne et en Suisse avec le groupe allemand Mädels No Mädels. Concert outre-Manche, à Londres, avec 999, tournée en France avec 999 et Molodoï.
1994 Janvier : enregistrement du 3ème album, "Situation Critik" au Black Box de Iain Burgess, producteur de MC4, Parabellum, Forguette Mi Note. Diffusion clip FR3 "Marie BB". Tournée en France et en Belgique. Printemps : Vincent et Richard forment avec JeanKri La Femme aux 3 Cerveaux. Capsule fonde Charge 69 avec Laurent. Sortie du Ep "Aurore in Loveland" sur Adrénaline Records.
1995 Automne : La Femme aux 3 Cerveaux se sépare. Vincent entame un projet solo et parallèle avec l'aide de Richard, "Vincen - Chansons aux Pommes".
1996 Richard joue également avec Charge 69 que leur guitariste vient de quitter. Décembre : enregistrement du 4ème album, "Pogo Braque", au studio de la Charge de Laurent.
1997 Juin : PKRK fête ses 10 ans en se produisant à Metz pour un concert anniversaire, avec Erzatz, relève du "punk rock messin". Juillet : Caps quitte le groupe pour se consacrer à Charge 69 et à son label, remplacé illico par JeanKri (ex-Femme aux 3 Cerveaux). Août : sortie de "Pogo Braque" et réédition des trois albums précédents en CD. Fin 1997 : Tournée "Mes 10 ans" et préparation d'un CD single (sortie prévue à l'été).


Formation

Personnel

  • Vincen - chant, guitare
  • Richard - guitare, voix
  • Didier - batterie, voix
  • JeanKri - basse, voix


Boutique

Poussez fort
Atchoum
Situation critik
Pogobraque



Jean-Christophe Nauroy © le Soleil se lève à l'Est - 18/04/1998 - Ville de Talange - Nauroy-Rizzo - micro-Momentum